Accueil > Commencer une thérapie > Détails pratiques sur le rêve éveillé

Détails pratiques sur le rêve éveillé

Comment se déroule une cure de rêve ?

A chacun sa cure

Il est essentiel en premier lieu de souligner qu’une psychothérapie par le rêve se déroule différemment pour chacun, puisque c’est quelque part l’inconscient du patient qui impose son rythme.

Il n’existe donc pas de règles strictes à retrouver dans chaque cure.

Rêve nocturne ou rêve éveillé

Durant une séance, est-il préférable de travailler un rêve nocturne ou à partir d’un rêve éveillé ? Là encore, aucune règle n’est à imposer au patient. Le rêve éveillé peut être proposé à chaque séance, mais il reste un outil, or l’analyse des rêves nocturnes en est un autre.

Et en l’absence de rêve nocturne ? Des moments de vie sont également une source d’analyse très puissante, puisqu’ils mélangent à la fois un quotidien fait de répétitions et de petits riens qui viennent surprendre notre fonctionnement. Que s’est-il passé depuis la séance précédente, quels faits nouveaux à relater, quels changements sont intervenus ? C’est aussi dans ces premières solutions apportées par le patient à ses problèmes que l’on va contacter toute sa capacité de résilience.

Durée d’une cure

Évidemment, personne ne peut savoir à l’avance la durée d’une thérapie dans laquelle la part belle est donnée à l’inconscient. Que vont dire les rêves, quelle profondeur d’analyse appellent-ils ?

De la même façon qu’un rêve éveillé prend fin lorsque le rêveur ne trouve plus rien à dire, la cure de rêve éveillé perd parfois de son intensité, peut-être alors est-ce le moment d’arrêter.

En revanche, on peut observer que, dans la plupart des cas, les tensions pour lesquelles le patient avait cherché de l’aide s’amenuisent nettement au bout de huit à dix séances. Ensuite, quel est son désir de poursuivre ce travail de connaissance de son âme ? La thérapie est avant tout une interrogation du désir, et sa durée fait partie intégrante de cette recherche.

Coût d’une thérapie

On comprend maintenant que le coût d’une thérapie ne peut pas être estimé, puisqu’il dépend de sa durée.

Le prix d’une séance d’une heure trente minutes est fixé à 45 euros.

Au début d’un travail, il peut être intéressant de prévoir une séance hebdomadaire, pour que la relation s’instaure.

Ensuite, il reste évidemment possible d’espacer les séances pour en réduire le coût.

Dans tous les cas, le patient reste totalement maître de ce coût, puisque c’est lui qui choisit ou non de poursuivre cette aventure en fonction des résultats qu’il en escomptait. En effet, les premiers effets bénéfiques du suivi peuvent se montrer largement suffisants (après quelques séances) et tout le monde n’a pas forcément ou l’envie, le temps ou l’argent d’entreprendre maintenant un travail intérieur qui relève davantage du développement personnel.